mardi 8 novembre 2011

Contacter


Peinture à quatre mains



Novembre,
les couleurs qui s'éteignent peu à peu,
qui s'allument aussi, d'une certaine manière.
Solitude sur la colline,
je descends.
Un rendez-vous matinal au collège
avec la professeure principale de mon fils cadet.
Je regarde, suis comme une extra-terrestre toutes antennes dehors,
me reconnecte au monde.
Sous prétexte de parler scolarité,
je suis heureuse d'être en face d'êtres humains.
Mes semblables,
là-haut,
me manquent trop.
Il faudra trouver une solution,
pour que cela change.
Je veux dire la solitude.
Car, pour mon fils, tout va bien.
Juste une mise au point.
Puis je pars chercher de l'essence,
quelques courses,
un détour pour prolonger le plaisir de rouler,
ma petite somnole à l'arrière,
je traverse les forêts encore dorées,
rousses,
la lumière est particulièrement belle,
de la brume ou des gouttelettes,
un soleil qui pointe son rayon,
nous écoutons, à la radio, par hasard

La seiche, 
de Maryline Desbioles...
Je suis fatiguée..
Tant d'excitation déplacée...
Je voudrais que tout soit déjà consommé,
que tout soit fini et bien fini,
que je puisse siroter un livre au creux de mon lit,
je sais tellement bien que même si tout marche impeccablement
cela ne sera pas aussi parfait que j'aurais voulu.
Il faut du courage pour ne pas craindre l'imperfection.
Du courage chaque jour que Dieu fait pour ne pas craindre que,
malgré tous nos efforts
toutes nos débauches de gestes
toutes nos allées et venues
toutes nos paroles, nos mises au point,
si peu nous appartiennent
si peu nous ressemblent
car c'est l'exacte ressemblance à notre image
qu'on appelle la perfection





Les climats,
les saisons,
les sons,
les couleurs,
l'obscurité,
le lumière,
les éléments,
les aliments,
le bruit,
le silence,
le mouvement,
le repos,
tout agit sur notre machine, et sur notre âme.
Jean-Jacques Rousseau
Extrait de 
Les confessions




5 commentaires:

  1. Je lis et je relis ton texte, ballotée entre ta solitude, si belle aussi, ce désir de perfection qui nous fait avancer en nous laissant insatisfait(e ?)s et le fil du temps, de la vie qui nous façonnent, nous contraignent et nous font aussi approcher l'altérité... je ne saisis pas tous les liens qui me rattachent à ton billet et qui me touchent autant...

    RépondreSupprimer
  2. Comme j'aime ces couleurs!!! Sur la première illustration, je vois comme un coq renversé... je déguste tes mots et la lumière de vos dessins à quatre mains me ravit

    RépondreSupprimer

Si vous laissez quelques mots, il est peut-être utile de savoir que je n'aurai pas vos coordonnées. Je laisserai des réponses sous vos "chuchotements". Si vous avez des remarques ou des questions plus personnelles, ou si vous ne souhaitez pas être lus ici, n'hésitez pas à me contacter par email: chg.dumont@orange.fr

Si vous n'avez pas de compte google, choisissez l'option Nom/URL, indiquez votre nom ou un pseudonyme. URL pour le nom de votre blog mais il peut être laissé en blanc si vous n'en avez pas.

Et, surtout, sachez que je ne connaissais pas personnellement les personnes qui laissent régulièrement des commentaires. C'est au fil du temps qu'un lien s'est tissé dans les mystérieux méandres de la blogosphère. N'hésitez pas à vous manifester, à tutoyer, à participer, à vous exprimer!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...